LE CLITORIS,
CE CHER INCONNU

Un film documentaire sur la sexualité féminine

Accueil
Film
Note de l'Auteur
Equipe
Intervenants
Liens
Vos Commentaires
Extraits
Dates de Diffusion
Commander le DVD
Fiche pédagogique

Conditions générales de ventes | Nous contacter | Site développé par Digital Salade | © 2005 Cats & Dogs Films

Film

Professeur O Connel
Helen O’Connell - Urologue
Université de Melbourne


« Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le clitoris sans jamais osé le demander » France Soir
« Un cours magistral sur l'anatomie et la physiologie sexuelle féminine » Télé 7 jours
« Un petit bout de bonheur ... enfin de la bonne téléréalité » Elle
« Vulgarisateur sans vulgarité » Les Inrockuptibles




En juin 1998, une chercheuse du Royal Melbourne Hospital, le Docteur Helen O’Connell, fit une découverte quelque peu déconcertante en cette fin de XXe siècle. Dans un article publié par le Journal of Urology, elle affirme que les reproductions actuelles du clitoris sont inexactes. Le corps scientifique et médical semble s’être, pour diverses raisons, contenté de descriptions anatomiques superficielles, voire erronées, datant pour la plupart du début du siècle.

La taille, la forme, la position du clitoris varient selon l'auteur ou l'origine de l’illustration. À se demander, quand il n’est pas tout bonnement absent, s’il s'agit bien du même organe !

Parce qu’on parle beaucoup de sexe, mais que le fonctionnement de la sexualité féminine, ne semble malgré tout pas encore compris, ce film entreprend de faire un véritable bilan des connaissances sur l’anatomie et la physiologie sexuelle féminine aujourd’hui.


Pour le plaisir

Grâce à des images de synthèse, on découvre un clitoris dix fois plus gros que la plupart d’entre nous ne l’imaginait et deux fois plus gros que les illustrations d’experts ne le figuraient. Selon l’urologue Helen O’Connell, conseiller scientifique sur le film, il mesure 8 à 10 centimètres de long et de 3 à 6 centimètres de large. Et il ne ressemble ni à un petit pois, ni à un bouton, mais plutôt à une poire.

FreudDes séquences d’animation retrace l’histoire de « ce cher inconnu » et de ses moult déboires avec la norme sociale, l’église et la psychanalyse. En 1875, date à laquelle le belge Edouard Van Beneden met à jour le mécanisme de la fécondation, le clitoris est déclaré « organe inutile ». Le primat du sexe par les voies vaginales acquiert une légitimé toute scientifique, et le clitoris est diabolisé.

Le président de la British Medical Society, le docteur Baker Brown soupçonne le clitoris d’être responsable de l’hystérie, de l’épilepsie et d’autres formes de folie. Il préconise alors l’excision. Pratique qui persiste aujourd’hui sur des petites filles dont le clitoris est jugé trop long.

Ce film montre comment un siècle plus tard, la sexualité féminine commence seulement à être étudiée avec autant d’attention que son alter ego masculin. Il met également fin au mythe de la vaginale versus la clitoridienne et à l’existence du Point G.

Au moment même où la communauté scientifique est secouée par le débat sur le dysfonctionnement sexuel féminin, ses causes et ses remèdes, et où il est question de lancer sur le marché un Viagra pour femmes, présenté comme un remède miracle, ce film s’interroge sur la démarche des chercheurs contemporains. Cherchent-ils une vraie réponse à l’ignorance et à l’inconfort sexuel qui en découle pour certaines femmes ou bien n’est-ce qu’une opportunité commerciale crée de toutes pièces par des entreprises pharmaceutiques?